Travelogues

Visiter les mineurs de minéraux à Hohenstein
Venant d’Usakos, la silhouette de la montagne d’Hohenstein devient rapidement plus en plus imposante. Dans le soleil l’après-midi, l’immense arête sud-ouest d’Erongo brille dans les tons brun rougeâtre. Hohenstein Lodge est ma destination.
Après la traversée d’un fleuve très aride, je tourne vers la D 1935 dans la zone du Lodge et y arrive en quelques minutes. J’apprécie la boisson fraîche offerte par le sympathique réceptionniste et m’assoie sur la terrasse d’observation afin de laisser la magie du paysage puissant d’Hohenstein faire son effet sur moi. Il reste encore quelques heures avant coucher du soleil. La montagne me fascine. Il y va-t-il juste un moyen être à la hauteur de la montagne ? Je me le demande. Et je me suis dit qu’une randonnée de seulement quelques heures à travers la „Forêt Boulder“ en passant par le canyon puis le granit abruptes jusqu’au tiers de la montagne, serait intéressant. Là, comme on les appelle « petits mineurs » fouillent les pierres semi-précieuses comme le cristal de montagne, les aigues-marines et tourmalines dans les fentes et les veines. Qui des « Petits Mineurs » ?  Ce sont des locaux qui travaillent dans les montagnes et explorent la région pour les minéraux qu’ils vendent tel des petits commerçants. Cela m’intéresse donc. Comme la piste est censée être bien marquée, je fais en sorte de prendre beaucoup d’eau peut partir.

IMG_2701IMG_1889

Je passe à travers un bassin d’herbe et beaucoup d’animaux sauvages. Après une heure, j’arrive à Boulder Forest, un paysage avec une brousse abondante couverte par les arbres, caractérisée par de grands blocs de granit. C’est là que l’ascension d’Hohenstein commence. Avec l’altitude croissante, je peux voir de mieux en mieux l’étendu du paysage environnant. A l’occasion, je diverge des sentiers battus pour monter sur une structure en granit et profiter encore mieux de la vue.
Au loin, je peux apercevoir le petit lodge. Après une heure supplémentaire, je repère quelques tentes planant au-dessus de moi sur une petite plaine à proximité d’une paroi abrupte de la roche. Deux « Petits Mineurs » me sourient amicalement pendant que je monte la dernière plaine un peu raide. Ils m’expliquent que leur mine est là. Et d’autres sont là-bas et aussi plus loin en hauteur. Fièrement, ils me présentent leur rendement hebdomadaire. Les aigues marines scintillent, des cristaux de montagne brillent dans les mains noires. Plus de 20 personnes travaillent et vivent ici dans des grottes ainsi que des tentes et passent leurs journées à creuser pour des minéraux. Chacun d’entre eux a sa part du gâteau. C’est décidemment une entreprise fastidieuse. Tout ce dont ils ont besoin pour la vie quotidienne doit être amené jusqu’à la montagne.

IMG_1898IMG_1899IMG_1901IMG_1936

Le soleil commence à disparaître, les ombres s’agrandissent, le granit brille de manière rouge – la montagne semble presque briller. De grands pots de fer pendent sur des cheminées. Un des travailleurs glisse élégamment sur la pente sur l’un des câbles menant à une fente. Il va à sa caverne et stocke le rendement de sa journée. L’atmosphère est détendue et paisible. Sur une dalle de pierre, se trouvent des auges marines scintillant. A côté d’eux, un, « petit Miner » est assis, les jambes croisées avec des vêtements déchirés et la poitrine nue. Il regarde l’immensité indéfinie vers Spitzkoppe. Il semble très content. Je possède une pierre bleu clair cristalline contre le soleil. Je dois revenir à mes pas même si ici, le temps semble devenir intemporel. Bientôt, les voix des « petits mineurs » sur la montagne au-dessus de moi deviennent plus faibles. En descendant, je suis beaucoup plus rapide. J’atteins le lodge avant la nuit. La nuit, je peux voir les petits feux de la montagne. D’une certaine manière, ils me font sentir si je faisais partie d’eux.
J’étais là. J’ai rencontré les « Petits mineurs » à Hohenstein.

IMG_1921IMG_1917IMG_1930IMG_1943

Aller sur „Small Miner“ la galerie pour plus de photos.